Voici un texte à lire au début des conseils d’école et conseils d’administration

C’est avec émotion que nous, parents d’élèves FCPE rendons hommage à tous les personnels de l’établissement qui, au quotidien, font vivre les valeurs de la République si chères à nos cœurs et à nos engagements. Bien sûr, comme vous toutes et tous, nous avons plus qu’une pensée pour Samuel Paty, qui a connu une mort abominable pour avoir simplement exercé son métier, pour avoir simplement voulu apprendre à nos enfants ce qu’était la démocratie, la liberté d’expression, l’écoute, le débat et surtout la laïcité. Mais avoir une pensée ne suffit pas. Notre émotion si forte aujourd’hui ne doit pas se perdre dans les brouillards de l’oubli et les cacophonies politiques.

Une école de la République qui tient ses promesses et incarne les valeurs républicaines se construit avec les enseignants, avec tous les acteurs de l’école, dont, les élèves et surtout, avec les parents.

La parole que nous portons en ce premier conseil d’administration est bien celle d’une fédération de parents d’élèves. La FCPE regroupe des citoyennes et citoyens de toutes les origines comme de toutes les confessions, réunis autour d’un projet associatif et de valeurs. Elle est aussi à l’image de notre République : comme l’Ecole, elle accueille tout le monde pour la réussite de toutes et tous, dans le respect de chacune et de chacun, mais avec l’obligation pour les parents de garder leurs croyances dans leur intimité. Notre fédération de parents d’élèves est un acteur de la coéducation.

Pour beaucoup de parents, les instances des établissements, c’est inconnu, compliqué, obscur voire sans intêret… Mais pourtant, nous parents délégués FCPE, nous engageons dans ces instances où se discutent et se décident bon nombre des petites et grandes choses qui font que l’établissement est un lieu d’apprentissage et de réussite des élèves mais aussi et surtout un lieu de vie.

 Coéduquer, c’est reconnaître le partage des responsabilités éducatives entre parents et enseignants, et favoriser le plein épanouissement de la personnalité de l’enfant, pour le préparer à prendre sa place dans la société en citoyen libre, éclairé et responsable.  Coéduquer, c’est accepter la diversité des parents, évoluer vers une éducation mieux partagée d’égal à égal. Coéduquer, c’est aussi penser la gouvernance de l’établissement, c’est travailler ensemble parents élus et enseignants pour véritablement déconstruire les fausses idées sur l’Ecole de la République et toujours faire reculer l’obscurantisme.

Défiler vers le haut