Actualités du conseil local FCPE Anatole France, Saint-Denis

ATTENTION, la FCPE 93 ouvre son site aux actualités des conseils locaux, merci de nous envoyez vos nouvelles

Intervention de la FCPE Pleyel – Anatole France lors du Débat Public organisé par le Comité de Vigilance JO 2024

le 28 septembre 2019 à la Bourse du Travail (Saint-Denis)

Je me présente, Hamid OUIDIR, habitant de Pleyel, parent d’élève élu FCPE dans le groupe scolaire Pleyel – Anatole France et membre du Comité de Vigilance JO 2024. Ce groupe scolaire est constitué d’une école maternelle et d’une école élémentaire qui sont fréquentées au quotidien par près de 700 enfants âgés de 3 ans à 12 ans.

Voici une vue d’ensemble de la petite couronne parisienne avec cette autoroute A86 qui a pris le nom de périphérique d’Ile-de-France dont le tronçon le plus proche de Paris se situe à Saint-Denis ! L’A86 communique par de vrais échangeurs autoroutiers avec toutes les autoroutes qui la croisent et qui sont reliées au périphérique parisien, sauf à Saint-Denis avec l’autoroute A1. Le barreau de liaison de la Courneuve étant une jonction incomplète plutôt qu’un vrai échangeur autoroutier.

  Vue d’ensemble de la circulation autoroutière dans la petite couronne Parisienne

  Tracé de l’autoroute A86 6  

Quittons cette vue d’ensemble et intéressons-nous à ce groupe scolaire dans le quartier Pleyel avec l’arrivée des JOP de 2024. Il y a 3 projets qui posent beaucoup de problèmes aux riverains. Ces trois projets reconfigureront en profondeur la circulation dans ce quartier jusqu’à la rendre impraticable pour celles et ceux qui y habitent :

  • le Village Olympique,
  • le projet de la ZAC Pleyel et le FUP (Franchissement Urbain Pleyel),
  • le projet de la DIRIF à Pleyel.

 Les trois projets prévus dans le quartier Pleyel  l 

Ces trois projets ont été pensés séparément alors qu’ils sont dans le même quartier. Leur impact sur l’ensemble de ce dernier imposerait qu’ils soient pensés et conçus dans une optique globale avec un cahier des charges bien défini dès le départ pour éviter ce qui se produit aujourd’hui. Lorsqu’on fait un focus sur ces projets les deux principales pensées qui nous viennent à l’esprit sont : incohérence et manque de considération envers les riverains.

  • Le Village Olympique à Pleyel ouvrira le Bd Finot sur les quai de Seine. Ainsi les habitants de Pleyel subiront une nouvelle circulation de transit, entre la Plaine Saint-Denis, les Quais de Seine et le diffuseur de l’A86 à Pleyel.
  • Le projet de la ZAC Pleyel avec le Franchissement  Urbain Pleyel déconnecteront la circulation  de la rue Francisque Poulbot périphérique au quartier Pleyel. Le fait de déconnecter cette rue des axes principaux du quartier Pleyel, fera passer tout ce flux de véhicules sur le Bd Anatole France pour aboutir à moins de 5 mètres de chaque côté du groupe scolaire.

    Rue Francisque Poulbot (quartier Pleyel)   )

   Boulevard Anatole France (quartier Pleyel)

  • Le projet de la DIRIF dans sa mouture actuelle fabriquera à Pleyel un diffuseur autoroutier complété et très atypique. Un diffuseur complet contient d’habitude 4 bretelles, celui de l’A86 à Pleyel en comptera 5.

   Projet de la DIRIF avec un diffuseur complet à Pleyel (5 bretelles) 

Le diffuseur A86 Pleyel et la ZAC & FUP Pleyel

La proximité du groupe scolaire de ces axes de circulation à très fort trafic, mettra en danger la santé et la sécurité de centaines d’enfants qui passeront entre 8 heures et 12 heures par jour dans cet établissement scolaire.

Dans ce contexte, les enfants seront soumis sur de longues amplitudes de temps aux nuisances sonores incessantes  et à des concentrations de polluants auxquels leurs petits organismes ne pourront pas faire face.

Il est admis par la communauté scientifique que les particules très fines générées fortement par les motorisations récentes, pénètrent dans les voies respiratoires avant de passer directement dans les petites voies sanguines qui irriguent leurs poumons. Certains enfants quitteront leur école à 12 ans après que leur système cardiovasculaire ou neurologique ait subit des dommages irréversibles. D’autres enfants auront la chance d’échapper à ces dommages en contractant entre guillemets « seulement » une maladie respiratoire. Enfin, les plus chanceux d’entre eux s’en sortiront sans dommages visibles, mais avec un système immunitaire très éprouvé par des années d’exposition sur de larges amplitudes journalières à des polluants toxiques et cancérigènes.

Nous avons toutes et tous eu des cellules tumorales que notre système immunitaire a su identifier et détruire. Lorsque celui-ci est très fragilisé ou devient déficient le risque de contracter un cancer devient plus important.

Les enfants du groupe scolaire subiront un traitement des plus inhumain avec le projet autoroutier de la DIRIF, celui de la ZAC et FUP Pleyel et enfin celui du Village Olympique dans leur mouture actuelle que nous devons repenser.

Quelques personnes, parmi nos élus et les promoteurs de ces projets, sont convaincus que les enfants du groupe scolaire ne courent aucun danger. À ces personnes,  je répondrai que dans les années 1990 des études ont révélé comment se crée l’illusion d’une perception parfaite. Cette propension du cerveau à reconstruire les informations sensorielles n’explique pas seulement les illusions d’optique, mais aussi pourquoi il nous arrive de ne pas trouver quelque chose qui se trouve pourtant juste sous notre nez. Tant que nous ne la regardons pas vraiment avec attention, cette chose n’existe pas en tant que telle pour l’esprit.

Le projet alternatif que nous portons, nécessite un regard plus global sur les questions environnementales et sur la gestion de la circulation. Nous pourrions intégrer des projets parmi tant d‘autres qui contribueraient à limiter le trafic de transit entre l’A1 et l’A86 dans l’ensemble du territoire dionysien :

  • améliorer la circulation au niveau du barreau de liaison de la Courneuve,

  barreau avec 2 bretelles (actuel) avec 6 bretelles  avec 8 bretelles (échangeur complet)

  • créer  un quart d’échangeur en sous-terrain entre l’A86 et l’A1 au niveau du Stade de France
  • améliorer l’accessibilité du diffuseur complet de l’A86 juste en dessous du Stade de France,
  • relier à l’A1 qui se trouve à une trentaine de mètres de ce diffuseur complet,

   Diffuseur complet A86 en dessous du Stade de France et à proximité de l’autoroute A1

  • repenser les axes de circulation ainsi que leur sens dans plusieurs quartiers afin d’éviter que ces dernier ne soient utilisés comme ce que j’appelle « des quartiers passerelles »  

Voici la circulation dans les axes principaux du quartier Pleyel avec une vue d’ensemble actuellement, avec le projet de la DIRIF et enfin avec le projet alternatif :

Circulation actuelle

  • Circulation avec le projet de la DIRIF, la ZAC et FUP Pleyel F  
  •    Circulation avec le projet alternatif   f   

Ces plans parlent d’eux même !

Voilà des sujets avec beaucoup d’autres qui méritent toute notre attention dans le cadre d’un projet global sur le territoire de Saint-Denis pour faire des Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 une opportunité pour les riverains, ce qui est très loin d’être le cas avec les projets sur lesquels on nous a concerté et qu’on a toujours dénoncés dans leur format actuel. Des actions et des ateliers seront organisés pour orienter tous ces projets vers le bien être des riverains et de leur environnement et vous y serez toutes et tous invité à y participer.

Je rêve d’un monde meilleur,

Je sais que ce monde est une utopie,

Protégeons au moins et dès aujourd’hui et pour l’avenir, ceux qui peuvent l’être de la folie destructrice de l’être humain : notre avenir… les enfants.

Défiler vers le haut