Réunie en conseil d’administration ce jour, notre fédération dénonce la gestion par les autorités académiques de l’école Pasteur de Saint-Denis. Elle déplore n’avoir obtenu aucune réponse lors de son interpellation directe du recteur le 8 avril dernier.

Elle souligne une fois encore que l’intérêt des élèves doit être au centre de toute décision de l’ensemble des acteurs de la communauté éducative. Elle rappelle que les parents, membres à part entière de cette communauté, doivent pouvoir comprendre les décisions prises par les autorités à qui il appartient de trouver les moyens appropriés pour les expliciter.

À ce titre notre fédération :

  • S’étonne de la hâte du rectorat à déplacer des enseignants à 2 mois de la fin de l’année scolaire. Elle s’interroge devant la contradiction d’une décision prise dans l’urgence qui suggère une situation grave et le choix du déplacement d’office qui n’est pas une sanction disciplinaire.
  • Dénonce l’absence de communication depuis plusieurs mois des autorités académiques en direction des parents. Rien ne leur a été expliqué de l’enquête administrative dans laquelle certains ont pourtant été entendus sans avoir l’assurance de l’exactitude des propos qui leur étaient attribués. Les familles n’ont été prévenues du départ des enseignants que par un simple courrier, sans explication, adressé alors que l’école était occupée depuis 2 jours et que notre fédération avait déjà demandé, sans les obtenir, des explications auprès des services académiques.
  • Souligne les témoignages d’incompréhension qui lui ont été transmis par des parents faisant état du professionnalisme des enseignants mis en cause et de leur bonne relation avec les parents.
  • Déplore l’absence d’élection de parents d’élèves à la rentrée 2021 dans l’indifférence manifeste des services académiques qui n’y ont remédiée que récemment semblant ainsi profiter de l’absence de fédérations de parents d’élèves localement pour ne pas respecter leurs droits.

L’absence de communication envers les familles et le manque de reconnaissance de leur rôle d’acteur à part entière de la communauté éducative, ne peuvent que susciter le soupçon et la méfiance sur les intentions réelles des autorités académiques. Dans le contexte actuel, la temporalité de la décision peut lui donner un caractère politique dont l’école ne devrait jamais être le théâtre.

Notre fédération appelle les autorités académiques à restaurer la confiance avec tous les acteurs de l’école Pasteur et à trouver une issue qui réponde aux intérêts des enfants et de la qualité de leur scolarité.

Nos enfants sont l’avenir de tous. À Pasteur comme dans toute la Seine-Saint-Denis, le savoir ne se construit pas dans la méfiance.

Bondy, le 11 avril 2022

Contact presse : 06 58 56 16 54