Bondy, le 19/01/2020

Des épreuves de contrôle de continu qui partent en vrille.

La FCPE de Seine Saint Denis fait part de sa vive inquiétude concernant les épreuves communes du contrôle continu du nouveau baccalauréat prévues à compter du 20 janvier.

Elle s’interroge très fortement sur la nature de ces épreuves à mi-chemin entre un examen et une évaluation courante au fil de l’année. Elle constate également des conditions d’organisation qui ne peuvent que pénaliser les élèves :

–          Des sujets inadaptés : le corps professoral a signalé depuis l’ouverture de la banque des sujets que ces derniers sont trop complexes pour le niveau atteint par les élèves à ce moment de l’année. La préparation par les élèves des sujets d’entrainement (sujets zéro) a confirmé cette analyse et engendrés beaucoup d’inquiétudes.

–          Des sujets qui ne sont pas tous choisis sous contrôle des enseignants : face au boycott des enseignants, dans de nombreux lycées les sujets sont choisis par les inspecteurs pédagogiques de la discipline sans qu’ils puissent avoir connaissance de la progression pédagogique de la classe. Le risque d’inadéquation du sujet en alors encore accrue.

–          Une organisation pratique des épreuves mal maitrisée : la numérisation des copies, leur correction et leur retour aux élèves n’ont pas été testé « in situ ». Plus généralement, le transfert de compétences entre le centre des examens (SIEC) et les établissements n’est pas terminé et beaucoup de chefs d’établissement craignent des dysfonctionnements.

–          L’harmonisation des notes : la grande inconnue. On ne sait comment elle s’effectuer ni par qui alors que l’on annonce une correction des copies par des enseignants dans ou hors du lycée.

La nature des épreuves tout comme les conditions d’organisation génèrent un stress important chez les élèves sans utilité pour leur formation et risque d’en décourager beaucoup à un moment charnière de leur cursus scolaire. Aussi, la FCPE de Seine-Saint-Denis demande le report de ces épreuves et l’ouverture d’une vraie réflexion sereine sur la notion de « contrôle continu ».

Anne PIETER et Alixe RIVIERE, co-présidentes de la FCPE 93
Contacts : 0623767427 / 0670298953

Défiler vers le haut