L’école n’est pas seulement un droit c’est aussi un besoin.

La FCPE de Seine-Saint-Denis souhaite que tout soit mis en œuvre pour permettre à nos enfants de continuer à aller en classe. Ceci ne pourra se faire qu’à partir d’un constat partagé de la communauté éducative dans son ensemble et d’une réflexion menée collectivement pour trouver des solutions comprises par tous. Elle rappelle que rien ne remplace l’enseignement en présentiel. Si les circonstances locales devaient dès à présent nécessiter le recours à une part de distanciel, il conviendrait d’avoir une approche globale classe par classe jusqu’en collège, niveau par niveau au lycée, associant toutes les composantes de l’établissement (direction, enseignant.e.s, vie scolaire et personnel medico-éducatif) ainsi que les parents pour s’assurer de la faisabilité et de l’efficacité des solutions proposées.

La crise est loin d’être terminée et la FCPE rappelle comme elle l’a fait au sortir du premier confinement l’impératif qu’il y a à préparer dès aujourd’hui, toujours dans une approche embarquant tous les acteurs un possible reconfinement des établissements scolaires.

Ne faisons pas la même erreur deux fois !

La FCPE s’inquiète enfin de l’effet de ces périodes de confinement à répétition sur la formation des élèves et s’interroge sur l’absence perceptible de moyens mis en œuvre pour lisser les apprentissages sur plusieurs années tout particulièrement pour les élèves en cycle d’examen.

Nos enfants sont l’avenir de tous.

Les protéger, c’est nous protéger aussi.

Défiler vers le haut