En droite ligne avec notre appel du 17/10/10/2020, voici une série de témoignages de nos adhérents

« Toutes nos sincères condoléances à la famille de Samuel Paty. Nous sommes profondément attristé et choqué par cette barbarie. Cela nous touche au plus profond de nous même. Des pensées à tous ceux qui l’aimait ». Lise

« Profondément touchée par cet acte barbare, la première pensée est pour la famille de ce professeur. Solidaire de tous les enseignants: ne lâchez rien! » Véronique

« Mère de famille et enseignante je suis à double titre saisie et sans mot face au drame et à l horreur. Je pense là à ses proches et m associe à leur peine. Je pense aussi à notre métier qui permet d offrir à chaque individu une ouverture à l autre et une ouverture aux idées. Chaque enfant, quelle que soit sa culture, sa religion, son milieu social, a la chance d’avoir sa place à l école sans distinction et doit pouvoir la conserver. Nous parents avons un rôle à jouer pour inculquer les valeurs de respect et de tolérance à nos enfants dans le respect des valeurs de la République Française. Notre métier doit rayonner et reprendre une position centrale dans notre pays. Cet acte en est une preuve. Merci Monsieur Paty pour votre engagement. Nous continuons, avec encore plus de conviction ». Anne

« Je suis révoltée et accablée par cet assassinat, de tout coeur avec sa famille et ses collègues, que je soutiens avec conviction dans ce moment de douleur incompréhensible.
Il est vraiment urgent de réveiller la société, de nous réveiller, et d’alerter nos jeunes sur les risques de laisser la terreur, l’obscurantisme et la bêtise nous gouverner. Les enseignants sont souvent les premiers à éveiller les conscience et la réflexion chez les élèves, ceux qui sont les plus engagés dans la bonne direction sont les plus exposés à toutes sortes de réaction. Mais comment imaginer qu’un enseignant bienveillant envers ses élèves devienne une victime à cause de sa démarche ô combien utile surtout en cette période ou la terreur nous gouverne. J’ai peur, aujourd’hui, non pas de la covid, ni des virus en général, mais de la bêtise qui rend des hommes fous au point de tuer des sages. Comment les enseignants vont-ils pouvoir continuer à faire leur travail consciencieusement, et nos enfants à apprendre la tolérance, l’ouverture d’esprit et l’écoute de l’autre? »

« Mort pour avoir donné à ses élèves un cours sur la liberté d’expression… Les mots me manquent, la sidération me submerge. 
Je cite donc quelques phrases écrites par  YANNICK HAENEL     et   FRANÇOIS BOUCQ  dans Le Charlie hebdo du 17 octobre 2020:
« La pensée appelle la pensée, c’est-à-dire le dialogue. Penser, ça veut dire demander à quelqu’un ce qu’il pense. Les professeurs font ainsi avec leurs élèves.Nous sommes tous des enseignants : nous expliquons, nous pensons, nous parlons avec les autres. Cela s’appelle vivre et être libre.  Continuons à enseigner, à comprendre, à expliquer, à écouter toutes les paroles ».

« Je ne trouve pas les mots. Je crois profondément en l école de la République et j espère profondément que nous serons assez forts et nombreux à défendre nos valeurs républicaine en cette période de trouble et de fragilité. Notre enseignant est mort parce qu’il a choisi de transmettre de vraies valeurs, il est mort dans ses fonctions. Je rend hommage aujourd’hui, demain et à l avenir à Samuel Paty en me battant pour que l école soit un lieu de cohésion social et d’ expression libre dans le débat et l argumentation ». Nassera 

« Bonjour, parents d’1 lycéen et d’un collégien nous apportons tout notre soutien à la famille, aux amis et collègues de Mr Paty . L’école est un lieu laïc où tous les domaines doivent pouvoir être aborder sans que cela n’engendre la violence ou l’agression.  Le respect , la tolérance sont des valeurs fondamentales! Notre peine est immense lorsque l’on voit des horreurs pareilles qui se passent sous nos yeux en France . Nous nous battrons pour que cela cesse . Respectueusement ». 

« De tout cœur avec la famille , je pense aussi à tous ces enseignant-e-s qui se battent au quotidien face à l’obscurantisme et la nécessité de partage démocratique »
Agnès, une mère révoltée

« Nous sommes tous indignés et continuerons à lutter pour la liberté d’expression. Le départ de ce Monsieur ne sera pas pour rien, il réveillera des consciences et créera un mouvement de solidarité vers LA liberté d’expression menacée par une poignée de fanatiques. Qu’il repose en paix, nous continuons la lutte  « 

« Toutes mes pensées pour la famille et tous ceux qui le connaissaient. Il faut continuer de se battre pour la liberté de penser et le respect de chacun mais aussi soutenir le corps enseignant ». Judith

« Hommage à ce professeur courageux, comme il devrait y en avoir plus si l’éducation nationale et notre état n’hésitaient pas à les inspirer d’avantage dans leurs enseignements.Par exemple,  pour les années à venir, en  hommage symbolique  et comme enseignement à nos enfants, pourquoi ne pas instituer une heure, dans toutes les classes de notre République, ou l’on discuterai sur ces caricatures ? Dans une France où nos dirigeants auraient les biscottos intellectuels on pourrait l’imaginer, et dans une France ou les citoyens assumeraient pleinement la laïcité, on doit Pouvoir l’instituer.
Toutes nos condoléances à la famille de M. Paty ». 

« Tout d’abord Je souhaite toutes mes condoléances à la famille et rendre un hommage au Professeur qui ne faisait que son cour qui s’intitulait <La liberté d’expression >.Étant de confession musulmane je condamne tout actes sordides. Le terrorisme  n’est pas ma religion. Mais la Paix et celle que j’ai choisie ». 
PAIX À SON ÂME. 

« Je suis effarée par ce qui s’est passé. Tout mon soutien aux professeurs et leur dévouement pour nos valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité ». 

« Bonsoir, Je suis parent d’élèves de confession musulmane et je condamne fermement cet acte ignoble et interdit par la religion. Nous regrettons que des assassins se disent musulman. Nous avons besoin que l’état nous aide à sensibiliser les jeunes dans les établissements pour que jamais cela ne se reproduise. Nos pensées, nos prières sont faites pour notre enseignant et sa famille. Nous témoignons de notre tristesse 
Sincères Condoléances Bien à vous « 
Dalila 

« Bonjour,
Je m associe à l hommage national et transmets mes sincères condoléances à la famille de cet enseignant, à ses amis, à ses collègues, et bien sûr, à ses élèves. 
Jusqu où ira la barbarie? Elle a déjà frappé nos écoles (Toulouse), j ai donc aussi une pensée émue pour les parents qui ont perdu leur enfant dans cette tuerie. 
Comment trouver le moyen d accompagner ces jeunes en perdition totale (ce jeune de 18 ans, Mohamed Merah, les jeunes Coulibali..). L école a un rôle primordial mais elle ne peut pas tout. Les parents aussi doivent prendre leurs responsabilités. 
En tant que famille musulmane, bien que nous n approuvions absolument pas les caricatures destinées à heurter la sensibilité des croyants quels qu ils soient, nous respectons bien sûr la liberté d expression. Ce qui m attriste profondément, c est que cet enseignant a payé de sa vie les conséquences d une société qui ne sait plus communiquer dans un climat serein. J espere qu on saura retrouver un jour une unité nationale, tolérante allant au delà des croyances, des étiquettes politiques, des orientations sexuelles, du handicap etc…
Respectueusement, »
Nadia

« 

Diamyo

« Le seul moyen d’affronter un monde sans liberté est de devenir si absolument libre qu’on fasse de sa propre existence un acte de révolte.» Albert Camus

Nous, parents d’élèves du collège Albert Camus de Neuilly-sur-Marne,Nous présentons nos plus sincères condoléances à la famille de Mr Samuel Paty,un enseignant dévoué qui a quitté ce monde trop tôt, à ses amis, au collège du Bois d’Aulne de Conflans-Sainte-Honorine.

Un tel acte de barbarie à l’encontre d’un professeur est impensable.

Un professeur qui, de par son métier, avait à cœur d’enseigner l’histoire, qui avait soif de transmettre les valeurs que sont la tolérance et le respect de la liberté d’expression.

Ces valeurs sont aussi les nôtres. Notre rôle de parents d’élèves est aussi de combattre toute forme d’inégalité ! Toute entrave à la liberté et au respect des élèves, des parents d’élèves mais aussi des enseignants et des équipes éducatives.

L’équipe FCPE du collège Albert Camus de Neuilly-sur-Marne

« Je suis effarée par ce qui s’est passé. Tout mon soutien aux professeurs et leur dévouement pour nos valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité ». 

« Bonjour au nom de la FCPE Olympe de Gouges de noisy le sec nous adressons nos sincères condoléances à sa famille, à ses proches, à ses collègues et à ses élèves ».

FCPE Blaise Cendrars : « Bonsoir à tous,
Nous sommes en deuil et regrettons ce crime sordide.
Nous sommes très touchés par cet assassinat.
Toutes nos pensées à la famille de notre enseignant, sa famille, ses élèves et toutes les équipes pédagogiques du territoire.
Bien à vous »

« RÉAGISSONS! Ne donnons pas l’occasion à nos enfants de penser que demain ils ne pourront plus s’exprimer librement. RÉAGISSONS! Continuons sans cesse de transmettre cette valeur Importante qu’est le RESPECT. RÉAGISSONS ! RÉAGISSONS ! RÉAGISSONS »

« Non à la haine, non à la violence, ensemble pour la liberté, la tolérance, l’ouverture, la bienveillance. 
Tout notre soutien à la famille enseignante à l’école de la République où la liberté de pensée, la transmission du savoir et le s valeurs nobles de la République sont enseignées ainsi que nos plus sincères condoléances à la famille de l’enseignant victimes de la lâcheté criminelle extrémiste ». 

« Je condamne fermement cet acte terroriste ignoble tout en regrettant le dévoiement de certaines valeurs républicaines à des fins idéologiques. »

« Ce message pour rentre hommage à ce professeur irréprochable qui n’a fait que son travail, enseigner les valeurs de Notre République à ses élèves : LIBERTÉ ÉGALITÉ FRATERNITÉ LAÏCITÉ.Des pensées pour sa famille et ses proches.
Nous devons refuser les horreurs perpétrées à l’encontre de nos valeurs fondamentales et faire ce qu’il faut pour que jamais plus cela ne se produise sur notre territoire. La République Française doit être forte et unie face au fléau des obscurantistes, aucune tolérance et des actes forts ». 

« Bonjour,

Je m’associe avec je crois beaucoup de Romainvillois.es à la douleur des
proches et des collègues de Samuel Paty.

Nous savions que l’enseignement était un métier exposé, qui demande
beaucoup de tact pour accompagner de futur.es citoyen.nes dans la
formation de ce bien précieux entre tous qu’est l’esprit critique,
universel parce qu’il n’est le monopole d’aucune école de pensée, quelle
qu’elle soit, parce qu’il est une force pour toute personne, qu’elle
soit religieuse ou pas.

Nous ne savions pas qu’on pouvait en arriver à ce point. Cela ne peut
que nous renforcer dans nos choix de soutenir les enseignant.es et
tou.tes celles.ux qui travaillent au côté de nos enfants et de continuer
à pousser les institutions républicaines à les soutenir à la hauteur de
cet investissement inestimable pour l’avenir de tout un pays qu’est
l’enseignement public, laïc, gratuit et obligatoire.

Samuel Paty faisait ce métier. Tout indique qu’il le faisait avec toute
la conviction, tout l’engagement et toute la bienveillance que cela demande.

Ce qui lui est arrivé ne peut que frapper chacun.e au coeur.

Lorsque passera suffisamment de temps, nous pourrons nous demander
comment panser ces plaies qui ne guérissent pas aujourd’hui dans notre
pays. Mais puisqu’il a été question de caricatures, de blasphème, de
sacré, et aussi de vivre ensemble, il est toujours temps de rappeler que
la vie d’une personne humaine est sacrée, partout, qu’on se conforme à
une religion ou simplement à la loi, et que l’expression ou l’évocation
d’une opinion ou d’une image, fût-elle choquante, directe,
irrespectueuse, offensante, blasphématoire pour quelqu’un, ne saurait
appeler en réponse que l’expression d’une critique, d’une opinion
différente, de ce que l’on ressent en soi, à l’exclusion de toute
violence physique et de tout appel à la violence physique, en prenant
garde à tout ce que peuvent produire non seulement la violence verbale,
mais aussi toutes les formes de censure et d’autocensure. C’est cela que
doivent permettre la laïcité et la libre-expression dans ce pays, dans
tout pays.

Pour Samuel Paty, tou.tes celles.ux, qui font ou ont fait ce métier, qui
ont essayé de nous rappeler l’importance de ces valeurs parfois au péril
de leur vie,

Renaud

« Une tension grave qui menace la liberté de pensée propre à une éducation émancipatrice »

Je réagis ici comme citoyenne naturalisée française, élue locale, maman d’enfants scolarisés dans l’école publique et laïque, enseignante-chercheuse, historienne.
L’assassinat par décapitation de Samuel Paty par un jeune homme de 18 ans est grave. Il n’est pas un cas isolé, malheureusement, nous sommes en plein procès de Charlie Hebdo. Nous devons vraiment faire attention à ces menaces faites à toute pensée libre et à l’esprit critique. Notre lutte contre les discriminations et pour l’égalité est une lutte pour la liberté et l’émancipation.
Nous ne devons jamais banaliser la vie. La vie est le seul bien sacré. Vivre libre et en de bonnes conditions devrait être le minimum de l’humanité.
Toute pensée obscure doit être combattue. Les jeunes sont notre bien précieux. Nous devons les préserver de l’obscurantisme qui mène aux formes fondamentalistes et à une idée de la religion qui est contraire même aux fondements de la religion !
Aussi, dans les temps des réseaux sociaux et d’enseignement à distance, nous devons préserver les enseignant-e-s. Aujourd’hui, nous n’avons pas en France une législation qui protège les enseignant-e-s et leur droit à l’image de toute usage diffamatoire dans les réseaux sociaux. C’est un problème grave. Préserver la liberté dans l’école c’est aussi lutter contre l’exposition dans les nouveaux médias, dont l’accès est banalisé mais pas facilement contrôlable, de tous ceux et toutes celles qui font la communauté éducative, élèves, direction, parents, agents, enseignant-e-s.
Une fois de plus, je pense à Hannah Arendt, qui démontre comment le totalitarisme – et la violence – se met en place là où il n’y a plus de pensée libre et critique. » Silvia

« Bonjour, Dans aucune religion le fanatisme n’est toléré. Je suis musulmane j’ai appris la tolérance et la liberté d’expression. Toutes mes condoléances à la famille, les proches et les enseignants. Restons unis face à la barbarie ». Mariam

« L’être humain ne doit jamais cesser de penser. C’est le seul rempart contre la barbarie. Action et parole sont les deux vecteurs de la liberté. S’il cesse de penser, chaque être humain peut agir en barbarie ».
Hannah Arent, La banalité du mal

« En tant que Parent d’élèves, Française de confession musulmane  je tiens à apporter tout mon soutien à la famille de Samuel Paty.Ma peine est double, un enseignant a été tué alors qu’il enseignait le vivre ensemble et ma religion est assimilé à cette horreur, alors qu’elle n’est que tolérance. Continuons le combat pour le vivre ensemble , Parents Enseignants pour un avenir plus serein ». Assma

« Parent d’élève attentif,  ouvrier syndiqué  citoyens engagé, devant la tragédie et monstruosité je ne peux rester sans exprimer mon attachement à notre liberté et l’importance de votre profession .j’apporte par ce sms  témoignage de ma solidarité et de la continuité de mon engagement avec vous », Vincent

« Que de haine! Pourquoi ne réussissons nous pas à vivre ensemble… AMOUR TOLÉRANCE PARTAGE c’est ce que nous devrions tous recevoir et donner. Ce n’est pas un mais deux vaccins qu’il faut attendre en 2021. Le ministère de la Santé doit aider à trouver celui du covid. Le ministère de l’éducation nationale celui de l’éducation à la fraternité. Tendres pensées aux enseignants et à la famille de M. Paty. Une enseignante sous le chocUne parent d’élève révoltée Une femme triste »

« Bonjour à tous,

Je suis outrée par l’horreur de l’assassinat commis le 15 octobre 2020 contre le professeur d’histoire géographie, en colère face à cet acte abominable et ses motivations infâmes, je présente toutes mes sincères condoléances à sa famille, ses proches, ses élèves et tout le corps enseignant du pays.

Oter la vie à un enseignant donnant un cour de EMC, c’est s’attaquer à l’école de la république, à notre liberté d’expression et de penser, à notre démocratie et notre Laïcité…

Je veux rendre hommage à l’ensemble des enseignants qui sont aujourd’hui en première ligne sous l’esprit critique, en transmettant chaque jour la connaissance, la discipline… tout en se battant contre le fondamentalisme et l’intolérance, je veux leur dire en tant que parent d’élèves que nous ne céderons jamais face à l’obscurantisme et aux fanatismes et je leur envoie ici toutes mes pensées de soutien et de solidarité.

LIBERTE EGALITE FRATERNITE LAÏCITE« , Aziza

« Parce qu’il enseignait, parce qu’il apprenait à nos enfants la liberté d’expression, la liberté de croire et de ne pas croire.  » Samuel Paty était enseignant, mari, père… que son âme repose en paix#Solidarité #soutienPar cette publication nous tenons à lui rendre  #hommageSincères condoléances à sa famille »
FCPE Groupe Scolaire Jaurès

« Vous représentiez le type d’éducateur que nous voulons pour nos enfants Leur ouvrir l’esprit, poser un regard critique sur le monde Votre générosité intellectuelle manque à ceux qui vous ont attaqué au nom de l’Islam. C’est ma religion et pourtant son 1er recommandement est « Apprends » Car l’ignorance tue Je prie que vous reposiez en paix Je prie que votre famille puisse affronter et surmonter cette peine Je prie pour que votre petit garçon puisse vivre dans un meilleur monde Reposez en paix Mr Paty »
Ndeye 

« C’est avec stupeur et sidération que j’ai appris l’assassinat de Samuel Paty aux abords du collège ou il enseignait Je condamne fermement cet acte odieux et j’apporte mon soutien indéfectible a l’ensemble du corps enseignant .J’ai une pensée particulière pour la famille et les proches de M. Paty ,je leur présente mes sincères condoléances. Unissons nos forces et mobilisons nous pour défendre les valeurs de la République contre la barbarie et l’obscurantisme. # hommageSamuelPaty »

« Mes condoléances  à la famille  de SAMUEL PATY .C’est avec  une grande émotion   que  je salue  le  courage du professeur  d d’histoire  qui a voulu  transmettre  la liberté  d expression   . La  FRANCE  est un pays de droit  de valeur  nul n à le droit   de s en  prendre  à nos  enseignants  . » Touria

« Notre très cher pays la France ne mérite pas cette barbarie surtout en cette période de pandémie Covid-19. Ma famille et moi même sommes très touchés par cet acte ignoble . Toute nos pensées et condoléances à sa famille biologique et scolaire, au peuple français. Repos éternel à son âme ! Au peuple français : restons debout et soudés. Bien cordialement » KEÏTA 
C’est avec beaucoup d’émotion que notre famille a appris cette terrible nouvelle. C’est une grande tristesse que d’apprendre qu’un enseignant puisse être ainsi victime d’une telle barbarie alors qu’il essayait de transmettre à nos enfants les valeurs essentielles de notre République que sont la tolérance et le respect des autres dans leur liberté de penser. Toutes nos pensées vont à sa famille, ses amis et ses collègues qui font un métier essentiel pour que nos enfants puissent s’épanouir, acquérir les connaissances qui puissent leur permettre de réfléchir par eux-mêmes et de s’accomplir dans leur existence.
Soyons unis pour maintenir la liberté de conscience, l’égalité entre les individus , la fraternité quelle que soit la croyance ou la non croyance , l’origine, la classe sociale ainsi que le respect strict de la laïcité ».

« 

Bonsoir
Mes pensées vont directement à la famille du professeur tué. Toutes mes condoléances. 
La France est un pays de libertés, de vivre et d’expression. Personne ne doit mourir par ce qu’il s’exprime et ce quelque soit le sujet abordé. Je soutiens la famille du professeur tué sauvagement et l’ensemble des enseignants de toutes la France ».
Un papa choqué. 

« 

« Ce soir mon cœur pleure de tristesse.
Car un professeur est mort pour ses  idées et ses valeurs. Quel malheur.
Ce soir mon cœur pleure de tristesse 
Car un homme  a perdu la vie , par l’ignorance et la barbarie et surtout la connerie. Oui, Il est mort pour sa liberté Bafouée, Il a perdu la vie pour avoir donné son avis.
Ce soir mon cœur pleure .
Ce malheur, frappant à  plein fouet le corps enseignant , ainsi que nous parents et enfants.
Ce soir mon cœur pleure, Il Pleure le chagrin de sa famille , ainsi que celui de ses élèves ,ses collègues et ses proches.
Ce soir mon cœur pleure d’avoir appris cette horrible nouvelle, En effet elle est terriblement cruelle.
Ce soir mon cœur pleure , l’injustice affligée à un être exécuté.
Personne n’a le droit d’ ôter la vie à qui que ce soit. Personne NE doit mourir pour avoir exprimé ses diverses opinions .Et surtout nulle  NE doit MOURIR pour sa liberté d’expression. »

« 

« Ne pas être enseignant en saignant! »
La FCPE de l’école élémentaire Marie Curie de Tremblay soutient la famille et les proches de Samuel Paty, sauvagement assassiné pour avoir exercé librement son métier d’enseignant.
Enseignement: art de transmettre des connaissances, éveiller l’esprit critique. 
Les représentants des parents d’élèves FCPE de l’école élémentaire  Marie Curie de Tremblay sont solidaires des enseignants qui apportent tant à nos enfants ».

« Tout mes hommages à ce professeur qui a perdu la vie et aux corps enseignants qui est endeuillé. Vive la liberté d’expression et le vivre ensemble car cest a l’école que se forme les enfants  de demain.je condamne totalement cette acte barbare » .

« 

L’UCL FCPE MONTREUIL se joint à l’hommage rendu à l’enseignant d’histoire-géographie sauvagement assassiné près du collège de Conflans-Sainte-Honorine dans lequel il enseignait.
Nous, représentants des parents d’élèves, devons nous dresser contre ces actes fanatiques haineux qui affaiblissent la communauté éducative toute entière.
Nous souhaitons exprimer notre attachement à la laïcité, à la liberté d’expression également, et notre soutien aux enseignants qui forment nos jeunes, qui deviendront des adultes à l’esprit libre et ouvert de demain.
Nous souhaitons répondre à cet acte de haine en promouvant davantage de démocratie, d’ouverture et de tolérance, et tenir loin de nous toute stigmatisation envers les communautés religieuses quelles qu’elles soient.
Les administrateurs de l’UCL FCPE MONTREUIL tiennent à exprimer tout leur soutien à la famille de l’enseignant, à ses proches, ses collègues, et ses élèves ».

« 

Bonjour,

hier j’étais sur la place de la république, cette place qui symbolise
tant les valeurs de cette France qu’on aime tant et chéri. La France des
lumières où moi même a été dans cette école de la république laïque ou
j’ai appris la liberté, le droit de s’exprimer, la tolérance et le
partage.

Hier en tant que femme, citoyenne et parent d’élèves FCPE j’ai été
touché par l’assassinat de Samuel Paty je me devais d’être là, car il ne
faisait qu’exercer son devoir de professeur, apprendre à nos enfants
d’ouvrir leurs esprits voir plus loin et penser autrement.

La liberté d’expression est un droit, personne ne doit nous empêcher de
l’exprimer, je soutiens tout le corps enseignant dans cette épreuve.

Bien cordialement

Idandine »

« Je suis triste d’apprendre que dans notre pays il puisse avoir se genre d’actes immondes..
Je rends hommage à un homme, un frère, certainement un père qui a donné sa vie à l’éducation…et j’espère qu’il repose en paix ».
Imane 

« 

Chère Éducation nationale, 
Au delà de cet acte infâme , il y a la symbolique. Une éducation nationale démembrée, désarticulée…Pourquoi et comment en sommes  nous arrivés là ? Pourquoi , la famille d’un honnête homme innocent se retrouve privée de lui de manière si violente et humiliante. Pourquoi n’a t’il pas été protégé quand il a demandé à l’être suite au lynchage qu’il subissait sur les réseaux sociaux ? Pourquoi a-t-il étė donné en patûre sur ces mêmes réseaux ? Puis il y a eu l’éxécution. Exécuté pour avoir enseigné les différentes formes de la liberté d’expression. Pardon ! Pardon de constater tant d’ignorance, de manques de moyens, de temps, de tolérance et surtout de confusion qui tuent les esprits et qui creusent les innégalités sur  les fondamentaux d’une république démocratique laïque.Il est temps de construire une passerelle , une stèle  à l’effigie  de Samuel Paty afin que prenne plus de sens les mot  » liberté » et « laïcité » ,ces principes incompris par certains, qui ont coûté la vie à un enseignant.Une passerelle qui mène au respect des valeurs , des mots ,des personnes ainsi que leur rôle  éducatif. Une passerelle vers l’humilité afin  de reconnaitre nos faiblesses pour rendre l’école de la république et ses enseignants plus forts.Un chemin qui ouvrira les lumières de la connaissance pour comprendre réellement le sens du mot « laïc  » dans un pays d’adoption dans lequel nous sommes tous des citoyens français à part entière.On ne peut plus ignorer dans quel « état » se retrouve l’école .Je vous amène à reconnaitre  que l’on aurait pu , mais surtout qu’on peut faire autrement…

Enfin, ma  famille et moi même présentons nos plus sincères  condoléances à la famille du défunt.Qu’il repose en paix. 

Restons unis et solidaires. Vive la libertė d’expression ! » 

Farida 

« Les parents d’élèves Fcpe du collège P.Bert de Drancy se joignent au corps enseignant pour dénoncer cet ignoble crime envers MR Samuel Paty, professeur d’histoire-géo.
Nous sommes terriblement choqués. Nous défendrons toujours la liberté de dire, d’exprimer, d’échanger. Nous défendrons toujours la liberté d’expression, nous défendrons toujours d’opinion.
Nos pensées vont aux proches de MR Samuel Paty ».

Les parents d’élèves Fcpe du collège P.Bert

« Toutes mes condoléances ‌à la famille de Samuel Paty, on ne devrait jamais perdre la vie en essayant de la gagner ». 

Anne-Claire

Sandrine
Défiler vers le haut